pro ana=ce matin, j'ai décider d'arretter de manger

Régimes alimentaires visant la perte de poids

L'importance des diététistes/nutritionnistes
Lorsque l'excès de poids est d'origine essentiellement alimentaire, le diététiste/nutritionniste est le professionnel le plus apte à vous conseiller. Ils sont les seuls à avoir reçu une formation universitaire spécialisée de 4 ans en nutrition. Par conséquent, lorsque vous participez à un programme d'alimentation, assurez-vous de la présence d'un diététiste/nutritionniste reconnu par l'Ordre professionnel des diététistes du Québec (OPDQ). Si aucun diététiste/nutritionniste n'est présent, méfiez-vous!

Principes de bases
- Une évaluation de votre pourcentage de gras, de vos apport et dépense énergétiques quotidiens (métabolisme de base plus les activités) ainsi que de vos poids et taille doit être faite.

- Il est essentiel que le régime alimentaire proposé modifie progressivement votre alimentation. Le diététiste/nutritionniste devra tenir compte de votre alimentation présente et la modifier selon vos préférences et goûts personnels. Il vous demandera de tenir un journal alimentaire de 3 jours (soit noter tout ce que vous mangez) et peut-être un rappel de 24 heures. Ce sera le point de départ de votre nouvelle alimentation.

- Il est complètement illusoire de croire à un régime déjà tout fait à l'avance, avant même que la personne intéressée ne se présente. Ces régimes vont probablement entraîner une perte de poids rapide (essentiellement une perte d'eau) dans les premières semaines. Par contre, ces régimes non adaptés vont vous décourager rapidement une fois que la perte de poids se fera plus progressivement, ce qui peut entraîner l'abandon du régime et un retour au poids initial, peut-être même une augmentation de poids...

- La restriction calorique devrait entraîner une perte pondérale moyenne de 0,5 à 1 kg/semaine tout en ne dépassant pas 1 % de la masse corporelle totale par semaine. Autrement dit, un individu pesant 70 kg ne devrait pas perdre plus que 0,7 kg/semaine. Une perte de poids trop importante sur une courte période entraîne plusieurs problèmes métaboliques et hydriques.

- Vous ne devriez pas éliminer plus de 500 à 700 kcal de votre apport calorique normal. Exemple: si vous consommiez quotidiennement 2500 kcal (nombre calculé grâce à votre journal alimentaire), le nouveau régime doit fournir un apport calorique minimal variant entre 1800 et 2000 kcal/jour. En deçà de 1800 kcal, il est difficile de combler ses besoins en vitamines et minéraux et en deçà de 1200-1300 kcal, des suppléments devront être administrés. Dans ces deux derniers cas, il est fortement recommandé de consulter votre médecin.

- Finalement, le régime alimentaire doit être basé essentiellement sur le Guide alimentaire canadien associé à de l'exercice favorisant la dépense énergétique. Un programme d'entraînement peut vous être proposé. Faites attention aux individus prônant que l'exercice pratiqué régulièrement à une bonne intensité n'aidera pas la perte de poids... c'est faux!

Dans votre cas, madame Dominique, le programme semble, à première vue, avoir bien fonctionné. Si votre problème était d'origine alimentaire et que le programme a suivi les énoncés précédents, vous êtes sur la bonne voie. Sinon, des risques de carences en minéraux et en vitamines sont présents. Une évaluation de votre état de santé par votre médecin pourrait vous être bénéfique.

Pour conclure, il n'y a pas de régime miracle où aucun effort n'a besoin d'être fourni. Changer ses habitudes alimentaires demande beaucoup de persévérance et de volonté que vous seul pouvez fournir.


11/11/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 333 autres membres

Design css-xhtml by Kulko & krek : kits graphiques